vendredi 2 octobre 2009

Quittons la Grand'route

Je ne peux résister au plaisir de vous faire partager cette petite vidéo, réalisée par l'artiste bordelais JOFO (peintre, dessinateur, illustrateur, vidéaste, musicien...), à l'initiative du syndicat viticole de Moulis (prononcez Moulissssssssss!). Cette appellation communale, avec sa voisine Listrac, ne possède aucun Cru Classé. Difficile de se faire un nom, et d'obtenir une certaine reconnaissance, quand on se situe au milieu des appellations prestigieuses Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe... Car il faut bien admettre que le Médoc a ce côté magique, féérique, quand on prend la route des Châteaux, et que l'on découvre au fur et à mesure les nombreux Crus Classés célèbres qui la bordent. Pourtant, ça vaut le coup de quitter la Grand'route, pour prendre la direction de Moulis. On découvre un autre médoc, un médoc simple et authentique. Au détour de certains chemins, on se retrouverait presque perdus dans la campagne. Mais rassurez vous, de nombreux panneaux indiquent les châteaux à découvrir, parmi lesquels les célèbres Château Chasse-Spleen et Château Poujeaux. Des noms connus, assimilés à des crus classés, et qui sont la preuve du potentiel qualitatif de Moulis. Les sols de Moulis sont plutôt argilo-calcaires pour certains (et donc favorables au Merlot), et plutôt graveleux pour d'autres (favorables au cabernet sauvignon). Car on trouve de magnifiques croupes de graves à Moulis, terroir digne des grands crus...
A Moulis, pas de chichi, pas de tralala, mais de l'authenticité! Des propriétés restées familiales, de vrais vignerons qui se battent pour faire vivre leur appellation. A défaut de faire partie de l'aristocratie des vins, Moulis joue la carte de l'enfant terrible. Moulis la rebelle... Avec un côté Bohème, un peu à l'image de Jean-Pierre Foubet, dynamique président du syndicat, propriétaire avec sa femme Céline du Château Chasse-Spleen.
Allez, je vous laisse apprécier tout cela en images, avec cette petite vidéo que je trouve absolument géniale.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Sympa, la video. Plus de "chateaux" que de chaumières... On n'a pas envie de pleurer pour ces "vignerons qui se battent"...Quant à Chasse Spleen, c'est une réussite incontestable, mais avec un gros potentiel de progrès pour être un modèle du potentiel qualitatif de l'appellation Moulissss ....
Objectivement ...?

Rouge Blanc Bulles a dit…

Heureusement que cette vidéo ne fait pas pleurer, ce serait tout de même un peu dommage... et inapproprié! Quant à l'opposition "châteaux"/"chaumières", à Bordeaux la présence d'un château n'est pas toujours signe de prospérité. Une simple balade dans certains coins du vignoble suffit à s'en rendre compte.

Enregistrer un commentaire