mardi 8 décembre 2009

La saison du Beaujolais

Bon, je vous avais déjà dit, il y a un moment déjà, que j'avais tendance à fonctionner à l'énergie solaire... Je crois que ma faible productivité en ces mois gris, terriblement pluvieux, et par conséquent tristes, en est bien la preuve. Pourtant non, comme dirait l'autre, "on ne va pas se laisser abattre", la vie continue, et le vin est toujours là pour apporter un peu de chaleur, grâce à ses raisins ayant emmagasiné pour nous plein de soleil durant l'été. Et puis le mois de décembre, à l'approche de Noël, c'est un peu le mois où l'on retrouve une certaine chaleur, et à travers les lumières qui scintillent de partout, un peu d'espoir.
Troisième jeudi de Novembre oblige, j'aurais pu vous parler du Beaujolais Nouveau. Mais je ne l'ai pas fait... Pourtant, ce n'est pas faute d'aimer le Beaujolais, je vous rassure, pas de conclusion hâtive. J'adore le beaujolais. D'abord parce que, ayant fait mon premier stage de viticulture dans cette sublime région, le beaujolais est la région qui m'a initiée au travail dans les vignes. C'est sans doute dans le beaujolais que j'ai rencontré pour la première fois des vignerons. J'en ai le souvenir de gens simples, travailleurs, authentiques, accueillants, bons vivants. Des villages des pierres dorées, aux villages plus austères de Juliénas, ou Morgon, je me souviens de paysages vallonnés somptueux. Et puis le gamay, ce cépage tellement fruité, et si gourmand, qu'on en boirait comme du jus de raisin.
Je trouve qu'il y a quelque chose de sympa dans la tradition du Beaujolais Nouveau, par son côté joyeux et festif. Pour autant je pense que le Beaujolais Nouveau a tendance à faire de l'ombre aux Beaujolais (avec un grand B!), car beaucoup en font l'amalgame. Levure 71B ou pas (célèbre levure utilisée pour la fermentation alcoolique, bien connue pour développer un arôme de banane dans les vins), je ne suis pas fan des arômes fermentaires, que l'on retrouve (presque) toujours dans le Beaujolais Nouveau.
Je ne suis donc pas fan du Beaujolais Nouveau, je l'avoue, mais j'adore (je me répète, mais j'insiste), le Beaujolais. A chaque saison son type de vin. Et bien pour moi, le vin de l'Automne, le vin des plats mijotés, de la bonne cuisine familiale, et même le vin des raclettes, c'est le Beaujolais!
(Pssst, au fait, vous les connaissez, les 12 Beaujolais?)

3 commentaires:

Caroline a dit…

Je suis contente de vous lire. En ces temps pluvieux vos billets savoureux nous permettent de nous évader un peu. J'ai hâte de savoir ce que sont ces 12 Beaujolais!
Et c'est un plaisir de mettre enfin un visage sur un nom!

Alain Reynaud a dit…

Voici un blog bien sympathique !

Alain Reynaud
www.monstresdesvignes.com
http://alainreynaudpictures.com

Rouge Blanc Bulles a dit…

Merci!

Enregistrer un commentaire