dimanche 28 mars 2010

Ca jazze à Palmer

Associer mets et vin est un art, celui de la sommellerie. Et l'art d'associer musique et vin, ça s'appelle comment?
A tous les vins que l'on déguste (boit!) peut correspondre une musique. Nette, précise, douce, légère, cristalline, contenue, aérienne, ou bien massive, expressive, explosive, puissante, profonde, magistrale... Magie de la musique, magie du vin... On peut pour chaque vin trouver la musique qui lui correspond.
Hier, avec un Morey-Saint-Denis Les Loups 2001 du Domaine des Lambrays, l'accord avec la Suite française n°6 de Bach était parfait.
Avec un Meursault Les Rougeots 2004 de JF Coche-Dury, j'aurais bien vu l'allegro du concerto pour piano et orchestre n°15 de Mozart (par Alfred Brendel si possible...). Grandiose comme ce vin, bouleversant, émouvant...
Avec la Cuvée Romain Pauc du Château 2006 La Voulte-Gasparets, je crois qu'étant donné l'affectif qu'il y a autour de ce vin, j'opterais pour My funny Valentine de Chet Baker!
Avec la cuvée Maxime (100% mourvèdre) du Domaine Borie de Maurel, j'aurais bien vu le Boléro de Ravel.
Tandis qu'avec un sublime Hermitage de Chave 90, j'écouterais volontier le concerto pour piano n°1 de Tchaikovsky (par Martha Argerich s'il vous plaît!). Une musique ample et profonde, puissante et subtile... comme le vin!
Et avec un Château Palmer 2009, qu'est ce qu'on écoute(ra)? On écoute(ra) du jazz. Mais pas n'importe lequel. Celui de Jacky Terrasson. C'est en tout cas ce qu'a choisi Thomas Duroux, directeur général du Château Palmer, passionné de musique et particulièrement de jazz. Pour le lancement de la nouvelle campagne primeur, il a eu l'idée (génialissime) de convier le pianiste à Palmer, pour que ce dernier improvise une musique inspirée par chacun des vins de Palmer: Alter Ego et Château Palmer. Un concert privé a ainsi eu lieu au château le mardi 23 mars dernier, que Sonia Moumen, sur son blog Carnet de Bordeaux, décrit remarquablement bien. D'ailleurs, je trouve que c'est tellement joliment dit que je vous livre ses propos pour décrire les deux musiques composées par le pianiste virtuose:
"Pour Alter Ego, Jacky Terrasson invente une musique affolée, qui galope, cavalcade, tourbillonne joyeusement. Intensément. Alter Ego offre, nous dit-on, "un fruit intense, croquant et juteux", il est un vin "spontané, plein de naturel", à la fois gourmand et suave. La musique de Jacky Terrasson aussi.
Pour Château Palmer, il est plus apaisé, plus ancré dans le sol, peut être plus en phase avec un vin de terroir, porteur d'une "extrême complexité... entre richesse aromatique et puissance des tanins". Plus chargée, la musique de Terrasson s'élève petit à petit, se fait passionnée, plus sensuelle, parfois mutine et finalement plus mélodique."
La musique de Jacky Terrasson nous emporte. Comme un verre de Palmer 2009...
En attendant que ces enregistrements soient en ligne, voici une petite vidéo qui retrace cette journée à Palmer avec Jacky Terrasson. Ca se passe de commentaire. C'est tout simplement superbe.

4 commentaires:

laurentg a dit…

Merci pour cette échappée belle ...

http://www.amazon.com/Lechappee-belle-quelques-peregrins-French/dp/2883400512/ref=ntt_at_ep_dpi_6/175-2562680-7842202

Jacques M. a dit…

Bientôt minuit, quête de sens, le concerto n°1 de Tchaikovsky vole à mon secours, puissant, capiteux, riche, chargé, subtil, je suis sauvé, merci !
Reste à imaginer un autre vin qui irait avec, pourquoi pas un Mission Haut-Brion 1958?

Algernon a dit…

Etant donné la météo sur Bodeaux aujourd'hui, je trouve que les 4 saisons de Vivaldi s'accordent à la perfection avec ces primeurs 2009 !!

Jacques Perrin a dit…

Ah ! j'eusse tant aimé être là ! Très belle video également !

Enregistrer un commentaire