vendredi 23 avril 2010

Spring is in the air!

Et voilà une semaine qui a défilé à toute allure. Je n'ai même pas eu le temps de poster le moindre billet. Et pourtant, il y a beaucoup de vins dont j'aimerais vous parler.... Le retard s'accumule. Mais on a le temps non?
Le problème du Printemps c'est qu'il provoque chez moi un regain d'énergie et de passion qui rendent les journées très chargées, très variées aussi, de toutes façons enrichissantes. La vigne emmagasine ses réserves en été. Moi c'est au Printemps. Donc j'ai envie de goûter plein de vins, de lire plein de bouquins, de visiter plein de régions, plein d'endroits, de découvrir plein d'artistes, d'essayer plein de tables, de tenter plein de recettes aussi, d'inviter plein d'amis, de planter plein de choses, de faire plein de photos, et même de faire plein de sport. Et tout ça est assez... prenant!
Alors pendant qu'une partie du monde du vin de Bordeaux spécule sur la date de sortie des notes de Parker, lesquelles sortiront de toutes façons à la fin du mois, et en l'occurrence, pour ceux que ça intéresse, le 27 avril (si si!), je jardine, je cuisine, je bouquine, je prépare des week-ends gastro-culturels (quoi, ça ne se dit pas?), je visite des propriétés (oui, il faudra que je vous en parle), et je déguste aussi, que dis-je, je sirote... Hmm, un Hermitage de Chave 90 par exemple!

Les Hermitage de Chave, je n'en bois (malheureusement) pas tous les jours, mais j'avais déjà eu le sentiment que ce vin était pour moi proche de la perfection. Vous savez, comme quelqu'un que vous croisez juste une fois, mais qui vous fait vibrer, qui vous semble parfait, en tout cas parfaitement adapté pour vous: le coup de foudre! Mais attention, le coup de foudre est instantané, éphémère aussi, incertain quelque part, relevant d'une folie passagère. Seul le temps parle. Mais après avoir regoûté cette semaine un Hermitage de Chave 90, absolument divin, je peux le dire: je suis complètement amoureuse de ce vin. J'aime ce vin pour son équilibre vers l'acidité, sa fraîcheur, sa droiture, sa précision, sa pureté, son élancement, sa finesse, son élégance, sa race... J'arrête là, mais je pourrais vous en parler pendant des heures tellement ce vin m'a émue. Je trouve qu'il est tout simplement fabuleux.
Sur ce, je m'en vais faire ma valise, pour partir à la rencontre de quelques maîtres en peinture et en cuisine... Bon week-end!

5 commentaires:

laurentg a dit…

L'Hermitage rouge 1990 de Chave est un vin magistral.

Emilie a dit…

J'ai eu l'immense privilège d'avoir pu le goûter également. C'était grandiose.
Un grand moment de partage et d'émotion.
Merci...

Algernon a dit…

Chave 90 exprime ce qu'il y a de plus intriguant et de plus fascinant dans un grand vin.
Chave 90 exprime l'inexplicable : le génie.

laurentg a dit…

Jean-Louis Chave nous a proposé un autre vin immense (et rare) au domaine : Cathelin 1991.

Algernon a dit…

Cathelin 1990, un des plus grands vins que j'ai connu...

Enregistrer un commentaire