vendredi 30 avril 2010

Un vendredi (du vin!) avec un Spätlese

Dans les vins demi-secs, il y a les... les... les Spätlese! Evidemment les Spätlese! Cette fraîcheur du Riesling inégalable, cette pureté, cette minéralité, cette typicité, cette acidité, cette digestibilité... Et ce nom qui m'éclate (il m'en faut peu), moi qui ne parle pas du tout allemand: "j'pète les oeufs". Rien qu'à dire Spätlese, ça me met de bonne humeur. Donc je suis de très bonne humeur aujourd'hui!
Alors en ce dernier vendredi du mois, et ce 25ème Vendredi du Vin, sur le thème des vins demi-secs, je trinque (à votre santé d'ailleurs!) avec un Spätlese Graacher Himmelreich 2002 de chez Joh. Jos. Prüm. Spätlese? L'échelon de qualité, établi en fonction du degré de maturité des baies (pour la petite révision c'est ici). Graacher Himmelreich? Le nom du climat. Joh. Jos. Prüm? Communément appelé JJ Prüm, un des plus grands noms du vignoble de Moselle, et même d'Allemagne.

Petit retour donc dans ce merveilleux vignoble qu'est la Moselle, et plus précisément ici la Moselle moyenne. Un peu plus loin que Brauneberg, où se trouve le domaine Fritz Haag, en remontant la Moselle, on arrive à Bernkastel, puis, encore au-dessus se trouve le petit village de Wehlen. C'est là que se situe le domaine JJ Prüm.
(Carte du vignoble de Moselle moyenne de l'Atlas Mondial du Vin)
A l'origine, la famille Prüm avait des vignes depuis le 17ème siècle. En 1911, Sebastien Alois Prüm partage le domaine familial entre ses deux petits enfants, dont Johann Josef Prüm: c'est la naissance de JJ Prüm (l'autre partie deviendra SA Prüm). Le domaine a ensuite été géré par le fils de Johann Josef, Sebastien, puis depuis 1969 par Manfred. Ces 3 générations ont ainsi contribué à hisser ce domaine parmi les plus grands noms d'Allemagne, grâce à des vins d'une qualité remarquable.
Le domaine JJ Prüm représente 33,5 ha, dont 95% plantés en Riesling, sur différents climats autour de Wehlen, parmi lesquels:
  • Wehlen Sonnenuhr (Sonnenuhr=cadran solaire, comme on en trouve tout au long de la Moselle)
  • Graacher Himmelreich
  • Bernkasteler Badstube
  • Zeltingen
  • ...
Les Riesling de Moselle reposent sur des coteaux raides à très très raides plongeant dans la rivière, sur des sols d'ardoise plus ou moins profonds. Un paysage idyllique, rappelant celui du Douro. D'après L'Atlas Mondial du Vin de Hugh Johnson et Jancis Robinson (un ouvrage que je vous recommande d'ailleurs), "La marque de Bernkastel est une touche de silex. Les vins de Wehlen, cultivés sur une mince couche d'ardoise pure, sont riches et filigranés. Ceux de Graach, installés sur une ardoise plus profonde et plus riche, ont une distinction minérale."
Les vins de JJ Prüm se distinguent par leur pureté, leur précision, leur finesse, leur longévité. Ils peuvent cependant paraître très austères dans leur jeunesse, réticents même, et gagnent donc à être attendus quelques années.
Ce Spätlese Graacher Himmelreich 2002 avait, semble-t-il, passé le cap de la réticence... Une très belle expression du Riesling, avec une belle minéralité, un joli fruit (lychee), une grande finesse, et toujours, toujours, cette fraîcheur, cette digestibilité tellement appréciable. Un petit peu de sucre, pour contrebalancer cette acidité, un peu de perlant, pour renforcer la fraîcheur... On se régale! L'accord que j'aime avec ce vin? Les sushis (et en plus, ça tombe bien, parce que j'adore les sushis). Avec un taux d'alcool de 8% vol., on pourrait presque en consommer sans modération!

Joh. Jos. Prüm, Spätlese Graacher Himmelreich 2002

13 commentaires:

à l'ombre d'un bouchon a dit…

J'adore Prüm! Merci pour cette belle présentation du vignoble!

Christian Bétourné a dit…

J'aime : "j'pète les oeufs",
Je n'aime pas : "digestibilité",
Non plus, "buvabilité"...
Ceci dit, j'espère bien, un jour, goûter un Prüm!
Merci pour cette dégustation agréable à lire.

olif a dit…

Depuis Lio, on le savait déjà, Anne-Laurence. Les brunes ne comptent pas pour des Prüm.

Iris a dit…

Quel plaisir, de lire ta première contribution aux Vendredis du Vin avec un vin de mon pays d'orogine - et pas le moindre, avec ce "royaume des cieux" de Graach:-)!

Pour tous ceux, qui aiment ces vins de Riesling formidables, et pas seulement ceux de Prüm, mais aussi des autres vignerons et terroirs célèbres du bord de la Moselle, ici un lien vers les "Lagen" menacé par le gigantesque projet de voie rapide et pont monstre au dessus de la Moselle,

http://www.b50neu.de/bilder/vineyards.jpg

Cela soulève des protestations internationales, seulement en France, personne semble s'y intéresser, et pourtant, il serait utile, de montrer de la solidarité avec les vignerons, écologistes et amateurs de vin, qui protestent, en signant la pétition auprès du parement Allemand en ligne:

http://www.b50neu.de/e/index.html

Excuse, mon militantisme, mais je m'applique depuis l'année dernière à trouver du soutient en France, mais j'avais fini par croire, que personne ne connait ce vignoble et ses crus en France....donc là, je saute sur l'occasion:-)!

Champagne is good for you a dit…

Riesling über alles?

Emilie a dit…

Excellent moyen mémotechnique que ce "j'pète les oeufs"!
J'adore!
A priori, je ne suis pas fan des demi-secs.
Mais ta remarquable présentation me donne envie de goûter ces vins.
Je pense que je suis passée à côté du Kabinett d'Egon Muller.
Merci pour les conseils.

laurentg a dit…

Je pensais précisément à ce type de vin (au aussi aux chenins demi-secs).

Un 2002 de garde, magnifique : Mosel-Saar-Ruwer Joh. Jos. Prüm - Wehlener Sonnenuhr - Riesling Auslese Goldkapsel 2002 (Lot 31/03 – 7°)

Rouge Blanc Bulles a dit…

@ A l'ombre d'un bouchon: Merci!

@ Christian: Moi aussi j'aime "j'pète les oeufs", j'adore même! Je comprends qu'on puisse ne pas aimer les termes de "digestibilité", ou "buvabilité", mais je les utilise (très) régulièrement parce que pour moi ils sont très parlants. Je ne fais jamais de longs commentaires sur les vins, j'essaie juste de faire ressortir leurs caractéristiques principales, ou en tout cas ce qui m'a marquée. Pour moi, c'est impossible de parler d'un riesling allemand sans parler de digestibilité, parce que, outre leur pureté, c'est précisément ce que j'aime dans ces vins!

@ Olif: Ca je ne sais pas, mais en tout cas les Prüm comptent, pour des brunes!

@ Iris: Ah mais Iris, tu as de vrais amateurs de rieslings de Moselle à Bordeaux, on en a convertis plus d'un (tu remarqueras que ce n'est pas la première fois que j'en parle d'ailleurs)!
Tu as plus que raison d'aborder ici ce sujet dramatique qu'est le projet de "pont monstre" et voie rapide dans ce joyau qu'est le vignoble de Moselle. Il faut en parler, et pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, signer la pétition.
En tout cas bravo Iris d'avoir pris l'initiative de relancer les Vendredis du Vin, et merci!

@ Champagne is good for you: oui, Riesling, épissétou!

@ Emilie: Oui, tu es passée à côté. Mais pas grave, tu auras droit à une deuxième chance si tu veux!

@ Laurentg: Wehlener Sonnenuhr est leur plus beau vignoble, et Goldkapsel est une indication supplémentaire de qualité identifiée par la capsule dorée (au-dessus encore il y a Long Goldkapsel, si j'ai bien retenu). J'imagine que ça devait être bon, en effet...

laurentg a dit…

Anne-Laurence,

Il y a aussi les versteigerung, vins d'enchères.

Merci pour vos beaux textes, salivants ...

Iris a dit…

Petit clin d'œil: Sonnenuhr, que tu as bien traduit, s'épelle uhr, - l'envers serait proche d'une "pute au soleil" en Allemand.

Et merci de m'avoir fait découvrir les "j'pète les œufs". Après les avoir regardé un bon moment sans rien comprendre - ce n'est qu'en les récitant à voix haute - et avec mon meilleur accent Français, que j'ai saisi la blague - et j'adore:-)!

Rouge Blanc Bulles a dit…

Oups, merci Iris, grosse coquille en effet, c'est corrigé!

Anonyme a dit…

Merci Anne Laurence pour votre blog très sympathique découvert récemment. J'aime votre sincérité, votre spontanéité et votre touche féminine qui rafraichit un monde du vin si souvent dominé par des hommes.

Tout comme vous, j'aime les riesling allemand même si je ne suis pas un grand amateur de vin demi sec. J'ai un kabinett Scharzhofberg 2007 Egon muller dans mon cellier que j'ai hate de déguster dans quelques années!

Au plaisir de suivre votre blog

JFM

Rouge Blanc Bulles a dit…

Merci à vous JFM. Au plaisir de vous lire!

Enregistrer un commentaire