vendredi 21 mai 2010

(H)asta siempre... Che Vogüé!


Si les Chambolle-Musigny sont bien de la dentelle, le Grand Cru Musigny (Mmmm... Musigny!) est quant à lui un vin à part. Car si, comme le décrit si bien Jacques M. en commentaire, Chambolle est une femme, Musigny est pour moi un homme. Je pense en particulier au Musigny Vieilles Vignes 99 du Domaine Comte Georges de Vogüé, déjà évoqué ici. Bien qu'il n'en manque pas, l'élégance n'est pas la première caractéristique qui me vient à l'esprit. C'est davantage la puissance de ce vin qui m'a marquée. Ce vin, d'une structure incroyable, d'une matière prodigieuse, a une bouche veloutée et croquante, à la fois soyeuse et puissante, d'une longueur exquise. Un vin qui interpelle, qui émeut, qui intrigue, qui en dit ni trop ni pas assez, qui demande à y revenir, qui séduit, charme, envoûte, rend fou amoureux. Ca c'est du très grand vin. Une espèce de bombe... Asta, oui vraiment, "à s'taper le cul par terre".
Il faut dire que le Domaine Comte Georges de Vogüé est une référence dans la région. L'origine du domaine actuel remonte à 1450, lorsque Jean Moisson, ancêtre du Comte Georges de Vogüé fit construire une chapelle. Grâce à la protection du Cardinal Rolin, fils de Nicolas Rolin (lui-même fondateur des Hospices de Beaune, et dont j'ai déjà parlé ici), cette chapelle devint d'ailleurs la première église paroissiale de Chambolle. Et qui dit église, dit vignes... Les vignes du domaine se sont ainsi transmises de génération en générations. Le Comte Georges de Vogüé a hérité du domaine à la mort de son père Arthur, en 1925. En 1987, c'est sa fille unique Elisabeth, Baronne Bertrand de Ladoucette, représentant la 20ème génération, qui devient gérante du domaine. Pour la gestion de ce beau domaine, elle a su s'entourer d'une équipe performante:
  • Eric Bourgogne est le responsable des vignes
  • François Millet, le chef de cave
  • Jean-Luc Pépin le responsable commercial.
Aussi bien Eric Bourgogne à la vigne que François Millet à la cave cherchent ensemble à extraire le caractère du terroir sur lequel les vignes reposent. J'ai bien aimé cette image décrite par Jean-Luc Pépin et retranscrite par The Wine Anorak ici: "Eric photographie le vin dans les vignes, et François développe la photo dans la cave".
Le domaine représente aujourd'hui environ 12,5 hectares sur la commune de Chambolle-Musigny, dont:
  • 7,2 ha en Grand Cru Musigny
  • 2,7 ha en Grand Cru Bonnes-Mares
  • 0,9 ha en Chambolle Musigny Premier Cru (Les Amoureuses, Les Baudes et Les Fuées)
  • 1,8 ha en Chambolle-Musigny
Comme dit Anne-Marie Gravelier, "les gens ici (sous entendu les bordelais, si si!) quand ils sont pétés dingues de Bourgogne, ils sont vraiment pétés dingues" (J'adore!). Bon, et bien je crois que je suis pétée dingue de Bourgogne!
Domaine Comte Georges de Vogüé, Chambolle-Musigny, Côte d'Or

1 commentaires:

laurentg a dit…

7 ha de Musigny ...
Un patrimoine ancestral "asta" qui rappelle Rousseau (Chambertin) ou Chave (Hermitage).
Le chai est monumental et les vins un peu hautains !

Bian aimés les Musigny 93 et 98 (des vins plutôts vigoureux et endurants en effet ... Jeannie Longo ?).

Enregistrer un commentaire