jeudi 22 juillet 2010

J'en ai marre, j'veux du Ménard!

Il y a des jours comme ça, parfois des semaines, où rien ne va. Les petits soucis s'accumulent (le léger, jusque là ça va encore), puis cèdent la place aux gros (le lourd, et là déjà ça va moins bien). Alors j'ai essayé pas mal de choses pour vider mon sac. Courir d'abord, très vite et très loin. Crier aussi, très fort, genre "j'en ai marre!!!" Là, aux pieds d'une falaise, avec l'echo, c'est pas mal du tout. Le wakeboard (merci ma petite soeur), c'est radical: ça vide vraiment la tête! Un bon bouquin, ça fait vraiment du bien (par exemple Le mec de la tombe d'à côté, super chouette!). Mettre à fond une musique qu'une amie vous a gentiment conseillée, c'est assez efficace (bon, je ne vous donne pas le titre, c'est du private, mais merci Scribouille...)! Et puis, évidemment, boire un vin qui vous fait plaisir. Un vin bon, mais simple, simplement bon, un vin de copains en fait. A la limite du vin médecin. Alors à défaut de trouver les Beaujolais que je veux, je reviens à mes premières amours, la région où j'ai passé quelques jolies années pour mes études: La Loire! Et dans la Loire... Y'a Ménard!
Chez Christine et Joël Ménard, du Domaine des Sablonnettes (Rablay-sur-Layon) il y a Les Copines aussi (Gamay), dont j'ai déjà eu l'occasion de parler. Mais là, j'avais plutôt envie de cabernet, parce que, je ne le répète jamais assez, mais j'adore le (les) cabernet (franc et sauvignon)! Et je reste impressionnée par la souplesse et la fraîcheur de ceux de la Loire.
Et puis comme j'avais une amie précieuse qui venait dîner, et qu'on avait un grand besoin de refaire le monde, Un Brin de Causette 2009 tombait à point nommé. Le genre de bouteilles que vous ne pouvez boire qu'avec de bons amis, parce qu'honnêtement ouvrir Un brin de causette avec quelqu'un à qui vous n'avez rien à dire, ce serait un peu (beaucoup) ballot, non? J'adore ce vin parce que c'est un vrai vin de soif, à la texture légère, très droite (vraiment longiligne), avec une belle acidité, et un fruit frais et croquant. Et puis "Un brin de causette", j'adore ce nom pour ce qu'il évoque: l'amitié, la convivialité, la joie, le partage, ... Je vous assure que depuis ça va déjà beaucoup mieux!
Un brin de causette, Cabernet Vendanges 2009, Les Sablonnettes, environ 7.50€, www.sablonnettes.com

5 commentaires:

Algernon a dit…

Du Ménard contre le cafard, je prends !!
C'est vendu en pharmacie?
Remboursé par la sécu?

Lefobreton a dit…

Ce vin a l'air asta !

Rouge Blanc Bulles a dit…

@ Algernon: pas bête, idée à soumettre, peut-être...
@ Lefobreton: si ça t'intéresse, tu connais l'adresse... La Winery! Jeudi (le retour)?

la "petite soeur" a dit…

Bon remède quand les conditions ne sont pas bonnes (pour le wakeboard)...et c'est le cas en ce moment!

scribouille a dit…

La musique, le sport , le vin : trois remèdes indispensables contre les baisses de moral . les copains aussi mais les copines c'est mieux. Un brin de causette avec toi ? oui ca fait du bien.

Enregistrer un commentaire