jeudi 14 octobre 2010

Il fait beau, mais pas chaud, c'est du cinsault qu'il me faut!

C'est l'Automne, oui, c'est bien l'Automne, "les feuilles mortes se ramassent à la pelle".... Mais les derniers rayons de soleil réchauffent nos journées, et nous permettent de profiter encore de quelques légumes d'été. Au marché, j'aperçois sur les étals aubergines et tomates... Ouf, de quoi faire une dernière parmigiana (ou qui sait, peut-être avant dernière): Mmmm... Et avec la parmigiana, on boit quoi? Pour moi un vin du sud, forcément. Tiens, et si on partait dans le Roussillon? Ca fait longtemps qu'on n'a pas arpenté les coteaux des contreforts des Pyrénées je trouve... Allez, zou, cap sur le Roussillon, avec une cuvée L'Ubac du Domaine Clos du Rouge Gorge 2005, de Cyril Fhal. Vous connaissez?
Un vin de soleil ne veut pas (ou plus) dire un vin sans fraîcheur, qu'on se le dise. Les Gérard Gauby and co nous l'avaient déjà prouvé. Les vins de Cyril Fhal le confirment. En particulier cette cuvée, L'Ubac, étonnante, surprenante, remarquable.
Cyril Fhal est un jeune vigneron, installé depuis 2002 à Latour-de-France, petit village juste situé à la frontière catalane, sur les contreforts des pyrénées. Le domaine Clos du Rouge Gorge se compose de 5 hectares de coteaux, plantés principalement en carignan (2,5 ha), ainsi que grenache et cinsault pour les rouges, et macabeu pour les blancs. Des cépages très typiques du Roussillon, dont certains ont pourtant été délaissés au profit de la syrah. En effet, en 1977, le décret de l'AOC Côtes du Roussillon exige un minimum de 30% de syrah et/ou mourvèdre. Ardent défenseur des cépages autochtones, donnant caractère et typicité aux vins, Cyril Fhal préfère se contenter de la mention "vin de pays des côtes catalanes", plutôt que de se plier à ce courant qui ne le séduit pas. La plus grosse partie des vignes du domaine sont âgées de 50 à 100 ans. Un joli terroir rocheux de gneiss, une altitude moyenne de 200 à 250 mètres, une exposition Est ou Nord... des conditions qui laissent augurer une certaine fraîcheur dans les vins.
Quand il a repris le domaine en 2002, Cyril Fhal a concentré ses efforts sur la revitalisation des sols, selon lui gage de qualité des vins, notamment en terme de finesse et de complexité. Aucun produit chimique, des sols travaillés avec des outils légers afin d'éviter le tassement, quelques bandes d'herbes conservées jouant le rôle de niche écologique. Dès le départ, le domaine est conduit en bio-dynamie. Pour Cyril Fhal, la bio-dynamie a permis aux vignes de retrouver un équilibre naturel, en renforçant par exemple leur immunité face aux maladies classiques (mildiou, oïdium). De plus, les degrés d'alcool ont diminué, sans pour autant refléter un manque de maturité, loin de là. Au chai, Cyril Fhal cherche à obtenir les vins les plus fruités et les plus purs possibles. Des fermentations à basse température permettent de maintenir ce fruit, les extractions sont très douces, l'élevage en barriques bien maîtrisé (moins de 10% de barriques neuves), l'apport de soufre est limité.
L'Ubac a en effet un joli nez de fruits rouges bien mûrs, d'épices aussi, avec une pointe réglissée. La bouche est pure, très droite, très fraîche, très "tendue", d'une belle longueur, d'un superbe équilibre, d'une grande finesse... J'adore!
L'Ubac est une cuvée issue d'une parcelle de vieilles vignes, portant le même nom, à dominante de cinsault (et le cinsault, on pourrait en boire des tonneaux), cépage rarement seul mais réputé pour apporter finesse et fruité en assemblage avec le grenache par exemple. Un peu comme le grolleau, le cinsault a eu pendant quelques années mauvaise réputation en raison de plantations massives de ce cépage sur des terres trop fertiles. C'est sur des terres pauvres que le cinsault révèle toute sa finesse, son élégance, sa typicité. Alors imaginez un peu ce que peuvent donner de vieilles vignes de cinsault sur ces coteaux de gneiss, exposés au Nord, avec une pente à 40%... Ca donne ce vin, superbe, qu'est L'Ubac du Clos du Rouge Gorge. Le 2005 est un 100% cinsault, certains millésimes comportent également un peu de carignan. D'ailleurs, les montagneux qui liront ces lignes le savent déjà, mais l'ubac est le nom donné au versant d'une montagne qui reçoit la plus petite exposition au soleil (donc chez nous en France versant nord), à l'inverse de l'adret, qui reçoit la plus forte exposition. Le seul bémol, c'est que ces vieilles vignes ne produisent finalement que très peu (environ 15hl/ha), et sur un petit bout de parcelle, ça ne fait donc pas beaucoup de bouteilles. Alors si comme moi vous avez la chance d'en trouver un jour sur votre chemin, allez y, sautez sur l'occasion. Un vin incroyable de fraîcheur, de finesse, d'élégance, de caractère: top, top, top, j'adore!
Domaine Clos du Rouge Gorge, Cuvée L'Ubac, Vin de pays des Côtes Catalanes, Cyril Fhal vigneron à Latour de France (en vente à la Winery, par exemple)
Bu sur le web et apprécié aussi! ;)

4 commentaires:

christian Bétourné a dit…

Elle nous fait tout là...géographie, géologie, ampélographie, zoologie, biod, même cuisine!!!
Anne Laurence le Pic de la Mirandole des blogueuses!
Joli le rouge-Gorge!

laurentg a dit…

Ubac 2007 dégusté il y a peu : une bouteille défaillante démembrée, sentant le purin et la pomme blette (on dira qu'elle a été mal conservée).

La pie qui chante a dit…

Laurentg, ça ne peut être qu'une bouteille défectueuse! Ayant goûté le 2005, je confirme qu'il est absolument délicieux. Le vin est d'une netteté et d'une fraîcheur incroyable. Je ne peux pas imaginer une seconde qu'un viticulteur aussi compétent que Cyril Fhal ait pu râter son 2007... Il ne faut pas conserver les bouteilles près des écuries!

laurentg a dit…

A moins que le peu de soufre ...

Enregistrer un commentaire