mercredi 23 mars 2011

Mais là bas, près du Comptoir (en bois), nous on danse pas!

C'est chouette de trouver un bon caviste. Encore mieux s'il est installé pas trop loin de chez vous. A ce moment là, ça devient même utile, pratique. (Indispensable? Vital? Non, je plaisante... )
Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, les vrais bons cavistes, ce n'est pas si courant. Et pourtant, c'est tellement important... Sourire.
Moi, j'adore rencontrer un bon caviste, passionné (impossible à mon sens d'être bon si on n'est pas passionné), qui a ses goûts, mais qui comprend ceux des autres, qui est à l'écoute de ses clients, qui est ouvert, sympathique en plus, modeste aussi, et qui vous fait découvrir de nouveaux vins. Et puis, ce que je trouve génial, c'est rentrer chez un caviste, et avoir les yeux qui deviennent ronds comme des billes en découvrant sa sélection, avec des grands "oh", et des grands "ah". Voilà, ce moment où on contemple les bouteilles avec les mêmes yeux émerveillés qu'un enfant dans un magasin de jouets, j'adore.
Et ça, à Bordeaux, vous l'avez à la cave Le Comptoir. Une jolie adresse à découvrir, à deux pas de la place Pey Berland, dans ce quartier en mouvement, ce Bordeaux vivant, bien loin de l'image aristocratique qu'on lui colle parfois. C'est là qu'est installé Dominique Marre, depuis quelques années. Après avoir travaillé dans le milieu de la restauration parisienne, il a choisi de venir à Bordeaux et de se consacrer au vin, pour une autre qualité de vie. Dominique, avec un vrai sourire chaleureux, vous reçoit avec discrétion (très important aussi la discrétion), vous apportant le conseil que vous souhaitez. Vous savez, cette juste mesure. En discutant avec lui, on sent toute la passion, la connaissance, l'ouverture d'esprit, la curiosité aussi. Un vrai bon caviste en quelque sorte. Une jolie sélection, avec quelques découvertes qui sortent un peu des sentiers battus, à des prix très raisonnables. Vous en avez un aperçu ici, sur le site de la cave. Mais pour les bordelais, je vous invite à y faire un petit saut, juste comme ça, pour le plaisir. Et si vous êtes comme moi, a priori, vous ne repartirez pas les mains vides!
Cave Le Comptoir, Dominique Marre, 14 rue Duffour Dubergier, Bordeaux

4 commentaires:

Stéphane a dit…

Cet endroit est magique! C'est grâce à Dominique que j'ai découvert des cuvées du Roussillon, juste en lui disant simplement ce que j'aime dans un vin et avec quoi je vais le déguster. 2/2 il ne s'est pas trompé.
Mas Laval les Pampres et Domaine Sol Payre Imo pectore.
Merci de lui rendre cet hommage!

Rouge Blanc Bulles a dit…

Avec plaisir Stéphane, c'est normal!
Moi grâce à Dominique, j'ai découvert... un cépage! Mais je vous en dirai plus à l'occasion! ;)

The Helvète underground a dit…

En lisant votre article, je pense que ce caviste est un vrai passeur du bon goût... Un joli point commun avec la narratrice de ce blog !

Rouge Blanc Bulles a dit…

Un peu comme un helvète (underground) qui serait un passeur du bon goût des vins de son pays... Merci, cher Helvète Underground! ;)

Enregistrer un commentaire