vendredi 7 octobre 2011

Je veux du Meursault... de Roulot !

Mardi 27 septembre (piou, déjà !), 17h30, je monte dans ma voiture. Une demi-heure de trajet, j'allume la radio. France Inter, Le Grand Entretien. La chaleur de cette journée de septembre (pourtant) m'a fatiguée, j'écoute d'une oreille (très) peu attentive. Blablabla bio. Ah tiens, ça parle d'agriculture, je me concentre un peu plus. Blablabla terroir. Je parie toute seule (j'aime bien) que c'est un vigneron. Gagné, chouette, j'ai bien fait d'allumer la radio. Bourgogne, j'en étais sûre. Là je me concentre vraiment, j'écoute, que dis-je je bois les paroles du vigneron. Mais phénomène étrange, plus je bois (ses paroles), plus j'ai soif, allez comprendre... L'homme raconte, avec beaucoup de modestie, d'humilité, de simplicité, son histoire, son point de vue, son approche du bio, de la dégustation. Et puis sa vie d'acteur aussi. Car, chose rare, il est à la fois vigneron et acteur (dans cet ordre, précise-t-il). Je suis en fait en compagnie de Jean-Marc Roulot, grand vigneron de Meursault, également à l'affiche dans le dernier film de Jonathan Nossiter Rio Sex Comedy donc. J'adore l'écouter, parce qu'il parle lentement, posément, timidement j'ai envie de dire. J'adore ces gens qui restent simples et accessibles, ces gens qui, malgré le succès, continuent à douter. L'émission se termine, j'arrive à destination avec à ce moment là une seule idée en tête: boire du Meursault... de Roulot!
"Impose ta chance, serre ton bonheur, va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront", René Char. Deux jours et 3 heures après avoir quitté Jean-Marc Roulot sur France Inter, je vais dîner au Bonheur du Palais. Le risque n'était pas énorme, ça je vous l'accorde. Au Bonheur du Palais est ZE super resto chinois de Bordeaux, avec des plats exquis, mais aussi une carte des vins phénoménale (sans doute une des plus belles de Bordeaux). Le bonheur est donc bien là. La chance? Oui, la chance de voir écrit Meursault Les Meix Chavaux 2008 Domaine Roulot (cette carte des vins est géniale, je vous le dis). Ouf, on y est ! Après avoir eu à me battre pour imposer mon choix (ma chance?), (Roulot versus Coche-Dury. J'adore Coche Dury, mais là, à peine idée fixe, je voulais du Domaine Roulot, un point c'est tout), je regarde, limite tremblante, la bouteille arriver. Yaouh !
Une jolie couleur d'un jaune lumineux. Un nez d'une pureté de fruit incroyable, une petite touche minérale comme j'aime, un boisé fondu hyper discret, une bouche ciselée, fine, et pleine de fraîcheur. Un vin qui prend peu à peu de l'ampleur en bouche, mais dont la précision le rend très droit. Beaucoup de finesse. Que du bonheur, que du bonheur. Merci Jean-Marc Roulot, merci merci merci !

L'homme: Jean-Marc Roulot, du Domaine Roulot
Le vin: Meursault les Meix Chavaux Domaine Roulot 2008
L'émission: Le Grand Entretien, de François Busnel, à écouter ou réécouter ici.

11 commentaires:

Christian Bétourné a dit…

Le bonheur du palais, oui, un resto hors des sentiers du Chinois au glutamate! Pour le Meursault de Roulot, sers m'en un verre, Laurence s'il te plaît.... Oui! Merci...

Rouge Blanc Bulles a dit…

Reviens donc Léon (euh Christian pardon), j'en ai maintenant à la maison... :)

Christian Bétourné a dit…

OK, j'arrive... Mets au frais!

Stéphane a dit…

Que du Bon. Bon temps! Bon Heur! pour le palais et les papilles. La cuisne des frères Shan et le fantastique vin de Jean Marc Roulot! J'espère que la compagnie était aussi harmonieuse!

laurentg a dit…

J'aime bien les bourgognes blancs 2008, pleins de vie et de tonicité (comme les rouges du même millésime, au demeurant) : Clos del'Arlot, Boisson-Vadot, château de Puligny (remarquable chevalier-Montrachet), Buisson-Charles, ...

La comparaison avec 2009 fera de longs débats, à l'évidence.

Antoine P a dit…

Connais tu la carte des vins du Verretigo vers Mériadeck. Pas mal non plus.
Merci pour tes billets qui nous ravissent.

Antoine.

Rouge Blanc Bulles a dit…

Oui Antoine, la sélection du Verretigo est géniale... j'adore ! :)

Anonyme a dit…

moi ca me donne la patate ce billet. mais pas une patate bio. une patate d'enfer !

Anonyme a dit…

Un peu désappointé... J'apprécie beaucoup vos articles ! Mais, ils deviennent rares, snif ! Avez-vous fait voeu d'abstinence ? Et hop, je vais de ce pas trouver une topette de Mr Roulot, la boire et brûler un cierge pour que Rouge, blanc, bulles nous fasse voyager dans ses découvertes plus souvent ;-)
Namasté !
The Helvète Underground

Chirstophe Brunet a dit…

Anne Laurence ! Bravo je suis un inconditionnel de ses vins, mas aussi de l'acteur et de l'homme. Finesse et élégance. Nous avons ouvert un Meix Chavaux 2008 il y a une semaine. Un régal. Christophe

Anne-Laurence a dit…

Non cher Helvète Underground, même pas voeu d'abstinence, je picole toujours autant! :) Mais je parle moins c'est vrai. Bon d'accord, je vais boire un peu moins et parler plus. Ou boire encore plus mais quand même parler plus. Oui c'est mieux ça. Bientôt! ;)
Ah merci Christophe, ça tombe bien, j'ai une bouteille de Meix Chavaux 08 dans ma cave (juste une... :( ). En revanche j'avais plusieurs bouteilles (mais de moins en moins...) de son Bourgogne générique, un super méga top rapport qualité-prix, j'a-dore!

Enregistrer un commentaire